1. Fabricants / Installateurs
  2. PartenaireSchüco
  3. Tout les articles
  4. [Chantier du mois] Le Carré : une nouvelle conception du tertiaire
Retour

Le Carré : une nouvelle conception du tertiaire

La restructuration complète de l’International, immeuble tertiaire des années 70, a donné le jour à un ensemble qui répond aux besoins d’une nouvelle génération urbaine. Située à Montigny-le-Bretonneux, ce programme mixte (logements + bureaux) devient un symbole de développement économique pour la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines, toute proche.

Deux projets distincts sont portés par les promoteurs Pierre Etoile (immeuble de logements « New Wave ») et Akera (immeuble tertiaire « Le Carré »). La réhabilitation lourde de l’ensemble existant lui donne une accessibilité et une visibilité exceptionnelles. Situé à 30 m de la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines desservie par le RER C, les lignes L & U, face aux voies ferrées et à la nationale 12, Le Carré - enveloppé par une façade Schüco - offre « les prestations de La Défense au prix de Montigny » selon le vœu du Maître d’ouvrage.

  • @ Ateliers 2/3/4/ - Castel Alu
  • @ Ateliers 2/3/4/ - Castel Alu
  • @ Ateliers 2/3/4/ - Castel Alu

 

Moderniser sans oublier le passé

« Cet immeuble de 1976 est le premier grand immeuble de bureaux de la Ville nouvelle, le premier investissement… » soulignait Philippe Rayé, vice-président d’Akera, avant les travaux. Heureux d’avoir acquis « la plus belle adresse de Saint-Quentin-en-Yvelines, […] qui domine par sa hauteur les autres bâtiments du paysage », il était néanmoins soucieux de préserver l’âme du bâtiment : « Si on le démolit, on efface son histoire ». Le témoin des Trente Glorieuses a donc été conservé pour être modernisé en profondeur. Les bureaux mal isolés et les façades constellées de traces d’amiante de l’ex-International font désormais partie du passé.

La proposition de l’architecte : lumière et mixité

Simon Rodriguez-Pagès, architecte associé de l’agence Ateliers 2/3/4, explique son parti pris conceptuel : « Comme le souffleur de verre, c’est par l’intérieur que les édifices d’Ateliers 2/3/4/ prennent forme. Leurs enveloppes, comme un vêtement, protègent sans gêner le mouvement. Comme un paysage, elles évoluent avec le temps. Avant même de choisir des matériaux, Ateliers 2/3/4/ privilégie la seule matière première toujours disponible : la lumière. »

Dans cette optique, l’agence a conservé le belvédère de la dalle/terrasse et les cours intérieures, spacieuses et lumineuses. Elle a ajouté une passerelle vitrée reliant deux ailes du bâtiment tertiaire, avec un passage à l’abri du vent et de la pluie côté nord, et un balcon extérieur côté sud interprété comme un espace de détente. Le restaurant d’entreprise, sous l’aile Ouest, profite lui aussi d’un éclairement plein sud et d’une vue sur le jardin des logements. A l’étage, la cafétéria et le pôle réunion dominent en balcon l’espace ferroviaire.

Un noyau regroupant ascenseurs panoramiques, escaliers et sanitaires baignés de lumière naturelle a été aménagé grâce au redressement de l’ancien pignon incliné. La continuité spatiale des plateaux et leur modularité sont ainsi libérées de tout obstacle. L'immeuble est conçu pour accueillir jusqu'à 1 948 personnes dans des conditions de confort optimales avec des faux planchers et faux plafonds acoustiques, des éclairages LED et 100% des postes de travail en premier jour.

L’édifice ouvert à la lumière naturelle, aux usages et à la vie urbaine « retrouve le sol de la ville » en réaménageant des accès de plain-pied depuis l’espace public. Une nouvelle séquence d’entrée réorganise toute la distribution. Elle permet de privatiser l’ensemble immobilier et de transformer le rez-de-dalle de l’existant en premier étage du nouvel ensemble.

Le programme mixte donne vie à un îlot urbain, avec sa part d’activité et d’habitat. L’ensemble tertiaire se concentre dans l’équerre nord/est ; les logements bénéficient de la meilleure exposition solaire dans l’équerre sud/ouest, protégée des nuisances sonores de la plateforme ferroviaire. Les habitants comme les occupants des bureaux profitent des halls d’entrée donnant sur des jardins arborés. Un jeu d’étagement planté agrémente le rez-de-chaussée (accueil et patio jardin), le premier étage (cafétéria en balcon, passerelle vers l’ancien rez-de-dalle réaménagé en jardin suspendu), le second étage (terrasse donnant sur le paysage de la gare).

La façade souligne ses ouvertures avec un principe d’encadrement qui agrandit les baies. Cet artifice repose sur le fruit (inclinaison) alternatif des trumeaux sur les façades ouvertes à l’espace public. L’effet cinétique dynamise la répétition des fenêtres sur les corps hauts, tandis que sur les étages bas et le rez-de-chaussée, les parois vitrées assurent une totale transparence. Pour leur maintenance aisée, toutes les fenêtres sont ouvrantes. Les parties non vitrées des niveaux de bureaux sont traitées en tôles d’aluminium anodisé naturel pour apporter une certaine brillance à l’édifice. Les impostes au-dessus des châssis sont réalisées en bardage thermolaqué. Le jeu de lumière et de couleurs des reflets du ciel sur l’aluminium anodisé est souligné par les surfaces planes et en biais de la façade.

La réponse technique de Schüco

« A la demande de l’architecte, nous avons proposé une solution inédite pour donner un maximum de transparence et d’homogénéité à la façade des bureaux » se souvient Yves Desfonds, Responsable Grands Projets Schüco. Le principe des cassettes en aluminium placées devant les parties opaques (trumeaux en béton entre les fenêtres) a séduit le Maître d’ouvrage : « Les cassettes donnent de la profondeur à la bande filante et offrent un espace pour isoler la façade. Sur la base de la série AWS 60 BD, dont l’ouvrant caché et les formes anguleuses convenaient à l’architecte, nous avons créé un profil dormant adapté au projet.

5 500 mètres linéaires ont été filés sur ce principe en visant deux objectifs majeurs : l’esthétique épurée du bâtiment et sa performance énergétique, certifiée depuis par plusieurs labels. Nous avons été notamment très attentifs aux ruptures de ponts thermiques réalisées avec nos structures en aluminium. »

Mise en œuvre du chantier

« Le bâtiment existant a été complètement désossé, désamianté, tout était à refaire, rappelle Christian Degembe, Directeur support technique et grands comptes Sud-Ouest Schüco. Les bureaux d’études Schüco et Castel Alu (Groupe Fayat, Fleurance), notre partenaire sur ce chantier, ont travaillé ensemble pour mettre en œuvre un profil de dormant spécifique pour la nouvelle façade. Ce dormant possède de nombreuses fonctionnalités. A l’intérieur, il cache l’ouvrant et assure la finition en servant de cadre périphérique. A l’extérieur, il absorbe l’encombrement de l’isolation et sert de support de fixation pour les cassettes. »

De juin 2018 à juillet 2019, l’installation des 900 menuiseries, vitrées sur site, a été menée par l’entreprise Castel Alu à l’aide de nacelles suspendues.

« Pour Le Carré, précise Bernard Casteran, Directeur de Castel Alu, nous avons choisi la fenêtre AWS 60, version BD (Block Design), qui allie un ouvrant caché avec tous les bénéfices d’une modularité et d’une isolation optimale (jusqu'à Uw ≤ 1.4 W/m².K). Ce système s’adapte facilement à toutes les formes d’embrasuresLes impostes au-dessus des châssis sont réalisées en cassettes de tôle aluminium. L’ensemble, châssis et éléments de tôle, est recouvert d’une teinte RAL 7000 satinée 30 ». Pour réduire au maximum les dépenses énergétiques du bâtiment (via le chauffage ou la climatisation), ces menuiseries ont été équipées de capteurs qui détectent leur ouverture.

Chiffres-clés
  • Budget des travaux : 60 millions d’euros
  • 2 immeubles de 9 niveaux (R+8) reliés entre eux par des passerelles
  • Livraison : 07/2019 (bureaux) et 06/2020 (logements)
  • Surface terrain : 7413 m²
  • Surface construite : 20 528 m² SDP (bureaux), 8 569 m² SDP (logements)
  • Aménagements extérieurs : environ 2200 m² de terrasses accessibles
  • Restaurant d’entreprise 625 couverts en 2,5 rotations / 450 places de parking
  • Work café de 180 m² / conciergerie / salle de fitness
  • 8 600 m² de logements (131 appartements)

Certifications

  • HQE (Excellent)
  • BREEAM (Very Good)
  • LEED (silver)