1. Fabricants / Installateurs
  2. PartenaireSchüco
  3. Tout les articles
  4. [Chantier du mois] Le siège régional du Crédit Agricole de Toulouse fait peau neuve
Retour

Le siège régional du Crédit Agricole de Toulouse fait peau neuve

La restructuration du siège social de la caisse régionale du Crédit Agricole vient de s’achever Place Jeanne d’Arc, en plein cœur de Toulouse. Elle a donné un nouveau souffle à ce lieu, désormais en interaction avec la ville et ses habitants.

Il fallait, selon Bernard Pradeilles, Responsable du Projet au sein du Crédit Agricole Toulouse, « aménager de nouveaux espaces de travail qui favorisent les échanges, la transversalité, la flexibilité, tout en apportant plus d’agilité et de confort pour l’ensemble des salariés. Et réaliser une façade en verre clair pour assurer encore plus de transparence à notre projet. » C’est chose faite avec une façade vitrée spectaculaire signée Schüco. Le « glaçon » intemporel - imaginé par l’agence toulousaine  ppa • architectures et les agences associées ABC et Scalene - abrite désormais une vie professionnelle conviviale.

  • @ ppa • architectures et les agences associées ABC et Scalene / ID Ingénierie / www.rsi.studio
  • @ ppa • architectures et les agences associées ABC et Scalene / ID Ingénierie / www.rsi.studio

 

Un siège social emblématique


Le siège social illustre la nouvelle signature du Crédit Agricole Toulouse 31 : « la Banque proche et connectée ». Pour matérialiser cette promesse, les espaces de travail ont été ouverts, complétés par de nombreux espaces de confidentialité à tous les niveaux et par des salles de réunion, un auditorium et des salles de formations « digitales ». Au centre du bâtiment, la « Place du village » occupe le rez-de-chaussée et fait communiquer l’intérieur avec l’extérieur.

La vision du Maître d’ouvrage

ppa●architectures a modernisé ce siège social tout en réfléchissant à la requalification des espaces publics et notamment à la configuration de la Place Jeanne d’arc. Vu de l’extérieur, le caractère institutionnel et intemporel du bâtiment s’affirme : son écriture architecturale contemporaine et élégante devient facilement repérable.

A l’intérieur, trois éléments majeurs optimisent le fonctionnement du site tertiaire :

  • Le noyau de distribution est déplacé au centre du bâtiment dessert l’ensemble des niveaux. Il abrite la plupart des gaines techniques, autrefois éparses. Ce principe libère un maximum de façade et dégage des espaces de travail en premier jour.
  • Une cour-jardin s’inspire des cœurs d’îlots et des immeubles sur cour toulousains. Ce volume creusé est en lien direct avec le noyau de circulation reliant l’ensemble des niveaux. Il offre des conditions généreuses d’apport de lumière naturelle pour les espaces de travail. Au rez-de-chaussée, il constitue un lieu d’agrément qui prolonge les espaces de vie commune.
  • « La place du village » au rez-de-chaussée, site de travail collaboratif, devient un passage obligé, un lieu de rencontre et d’échanges, vitrine de la diversité et du développement du Crédit Agricole. Elle favorise le lien entre les acteurs et le sentiment d’appartenance à la Banque coopérative. Ce type d’espace se développe dans les étages au plus près des postes de travail pour encourager les nouveaux modes de travail. Avec le « square », point d’attente et d’échanges devant les ascenseurs ou les « belvédères », lieux de convivialité aux angles des plateaux de bureaux.

 

@ ppa • architectures et les agences associées ABC et Scalene / ID Ingénierie / www.rsi.studio

Le choix du Bureau d’Etudes Façades

Partie prenante du projet dès sa conception, en 2016, le Bureau d’Etudes ID Ingénierie propose à l’architecte - qui souhaite donner à l’immeuble l’aspect d’un bloc uniforme - de limiter au maximum les recoupes des cadres métalliques portant les vitrages de façade. Guy Decamps, Directeur du BE, soutient un design sur-mesure qui élimine le tramage existant au profit d’immenses cadres d’aluminium laissant passer un maximum de lumière naturelle.

« Nous avons demandé à l’entreprise Paquet Fontaine de créer des cadres de 7 m de haut pour les baies vitrées de la place centrale du rez-de-chaussée. Pour les étages, nous avons opté pour une façade-cadre sur laquelle viennent s’agrafer les éléments vitrés. Ces derniers ont été pré-montés pour une pose rapide sur ce site urbain très contraint. »

Guy Decamps, Directeur du Bureau d’Etudes ID Ingénierie         

@ ppa • architectures et les agences associées ABC et Scalene / ID Ingénierie / www.rsi.studio
Mise en œuvre inédite pour un chantier hors normes

La logistique orchestrée par l’entreprise Paquet Fontaine a optimisé la dernière phase du programme. Notre partenaire fabricant-installateur a utilisé des camions rehaussés pour transporter les éléments de façade préfabriqués, créé des pupitres spéciaux pour assurer leur intégrité et des tables de retournement pour redresser ces énormes blocs pesant 900 kilos à 1,6 t ! La phase « hors d’eau hors d’air » du bâtiment réalisée en un peu moins de 8 mois cumulés a respecté le planning compliqué de curage et de modification du gros œuvre.  Une prouesse humaine et technique qui a permis à des équipes de 6 à 15 Compagnons de poser jusqu’à 30 éléments par jour, en toute sécurité.

La réponse technique de Schüco

« David Thorel, Directeur général délégué de l’entreprise Paquet Fontaine qui a fabriqué et installé la façade confirme : « Nous sommes intervenus dès la dépose de l’ancienne façade et la modélisation du gros œuvre, en mai 2017. Nous avons développé pendant 4 mois la nouvelle façade en maquette numérique FullBIM en partenariat avec Stéphane Juillet, responsable de la R&D Schüco. Nous avons créé spécifiquement pour ce projet 13 profils différents, sur la base de la gamme AWS 75 pour les ouvrants. Schüco s’est chargé de l’extrusion des profilés et notre usine normande de L’Aigle a réalisé nos éléments avec l’appui d’un partenaire fabricateur. Le défi était de taille : nous produisions chaque jour deux grands éléments de 2,70 m de large par 7 m de haut pour le rez-de-chaussée et 7 à 8 éléments de 1,35 m par 4,40 m de large pour les étages. Nous avons développé parallèlement un moteur raccordé au réseau GTC du bâtiment pour actionner le store screen présent dans la lame d’air ventilée. Les ouvrages pourvus de stores vénitiens existants ne répondaient pas aux critères techniques imposés. Ils ne résistaient qu’à une température de 70° maxi, alors que derrière les façades exposées au sud, la chaleur peut atteindre 83° selon nos calculs !

L’ensemble des éléments préfabriqués comprenant vitrages et stores a été stocké dans une usine du groupe GA à Toulouse. L’exiguïté du chantier imposait cette base proche pour des approvisionnements quotidiens. Chaque bloc, manutentionné à la grue à tour, a été suspendu à la façade béton par deux pattes préréglées au millimètre dans les trois dimensions : un travail de précision parfaitement préparé par une étude poussée en amont.

Livré en octobre dernier après plus de deux ans de travaux, ce bâtiment donne toute satisfaction à Jean-Manuel Puig, l’architecte de ppa●architectures avec lequel nous avons travaillé tout au long de ce projet. Ce qui compte pour nous, c’est aussi le retour des occupants du siège social : ils sont impressionnés par la lumière et le confort intérieur générés par cette imposante façade de verre de 45 cm d’épaisseur à laquelle nous avons donné vie. »

David Thorel, Directeur général délégué de l’entreprise Paquet Fontaine filiale du groupe GA Smart Building

La réponse technique de Schüco

Pour Yannick Berthelot, Chargé de prescription et suivi des affaires Schüco, « la coordination entre les équipes impliquées dans le Sud-Ouest et les prestataires de la région parisienne a été notre point fort. Nous avons été force de proposition pour des solutions pertinentes correspondant au cahier des charges architectural et environnemental de ce projet de réhabilitation. »


Chiffres-clés


  • Coût total de la rénovation : 43 millions d’euros
  • 10 000 m² de bureaux sur 8 niveaux, presque 5000 m² de sous-sol sur 3 niveaux
  • 3000 m2 de façade
  • 60 blocs de 2,70 m x 7 m
  • 730 blocs de 1,35 m x 4,40 m
  • 450 employés accueillis
  • 80 places de stationnement dans l’immeuble