1. Fabricants / Installateurs
  2. PartenaireSchüco
  3. Tout les articles
  4. [Chantier du mois] Le Pôle Santé Ouest respire à La Réunion
Retour

Le Pôle Santé Ouest respire à La Réunion

Livré en 2018, le Pôle Santé Ouest (PSO) de La Réunion est un modèle en matière de construction bioclimatique. Ce programme concrétise des choix de conception innovants : énergies renouvelables, ventilation naturelle traversante, gestion des eaux de pluie, bouclier thermique... Une écoconception d’avenir à laquelle participent plusieurs produits Schüco.

  • @ AIA LIFE DESIGNERS / SERGIO GRAZIA
  • @ AIA LIFE DESIGNERS / SERGIO GRAZIA

La demande du maître d'ouvrage

Situé sur le site du Grand Pourpier à Saint Paul, le PSO compte parmi les plus grands chantiers menés ces dernières années sur l’île de La Réunion. Implanté sur un terrain de 8 hectares, ce complexe hospitalier de 40 000 m² (SHOT) offre 310 lits et 7 blocs opératoires.

Demathieu Bard - maître d’ouvrage mandataire du groupement d’entreprises métropolitaines et réunionnaises - a dû respecter un délai de réalisation très court fixé à 35 mois, assorti à des exigences fortes en termes économique, médical, sanitaire et environnemental. 

@ AIA LIFE DESIGNERS / SERGIO GRAZIA

Haute Qualité Environnementale en zone tropicale

Le climat tropical de l’île de La Réunion implique une gestion pertinente de la chaleur et de l'eau. Les architectes ont donc aménagé des noues d’infiltration et de rétention, la mise en place de collecteurs des eaux de ruissellement issues des parkings et des voiries, ainsi que la création d’un bassin de rétention. Canalisées entre les deux ailes du bâtiment, deux coulées vertes apportent la fraîcheur indispensable en été entre les façades nord et sud, tandis qu'en toiture, une « ombrière » surplombe chacun des trois bâtiments sur toute leur périphérie.

Cette « casquette » forme une avancée protectrice contre le soleil et les pluies tropicales. Indépendamment de ces protections solaires, les sur-toitures des bâtiments latéraux protègent et occultent les équipements techniques en toiture. Le projet a également été conçu pour recevoir une ferme photovoltaïque en sur-toiture. Autant d'éléments qui valent à l’ouvrage la certification HQE niveau Exceptionnel (TCE)* Phase Conception.

@ AIA LIFE DESIGNERS / SERGIO GRAZIA

le point de vue de l'architecte

 Le point de vue de l’architecte

« Notre réponse à l’appel d’offres lancé pour ce programme a été retenue parce qu’elle réunissait des compétences d’architecture, d’ingénierie et de paysage, orchestrées par un bureau d’études local. Notre objectif était de répondre aux multiples objectifs du maître d’ouvrage et nous sommes fiers d’y être parvenus. La construction du Centre Hospitalier Ouest Réunion a rapproché deux entités existantes - le Centre Hospitalier Gabriel-Martin et l’Établissement Public de Santé Mentale de la Réunion (EPSMR) - pour organiser efficacement leurs fonctions communes. Le CHOR est implanté sur le site classé d’une ancienne ferme sucrière. La maison de maître a été réhabilitée en bâtiment administratif, l’écurie, la demeure du capitaine, tout a été rénové autour d’une « place hospitalière ».

Le projet s’inscrit dans une démarche de certification environnementale HQE (Haute Qualité

Environnementale) qui valorise les efforts apportés en conception. La certification en réalisation est en cours de finalisation, avec un profil «Exceptionnel», visant 9 cibles environnementales en niveau «Très Performant».

Pour le volet environnemental, nous avons préservé les abords du chantier qui recelaient un ancien système hydraulique avec moulin, viaduc et canal. La faune et la flore de cet écosystème ont été protégées : nous avons déplacé l’habitat d’une espèce rare de chauve-souris et ajusté l’éclairage extérieur pour conserver les repères nocturnes d’une colonie d’oiseaux. La mémoire du lieu est sauve.

Sur le plan énergétique, nous visons la réduction de l’usage de la climatisation aux quatre mois les plus chauds de l’année, de novembre à février. Nous avons orienté le bâtiment de manière à ce que les vents dominants s’engouffrent dans nos coulées vertes.

La ventilation naturelle est assurée par l’ouverture des fenêtres : l’air qui traverse les chambres est aspiré dans des patios intérieurs. En passant, le léger déplacement d’air génère une agréable sensation de fraîcheur sur la peau des patients. Cet « effet Venturi* » a été testé dans la soufflerie Eiffel de Paris sur des maquettes à l’échelle des couloirs et chambres du CHOR.

Les brise-soleil orientables (BSO) Schüco ont été choisis pour éviter tout risque de défenestration (ils jouent le rôle de garde-corps), pour limiter l’impact du rayonnement solaire, préserver la lumière naturelle ou l’occulter complètement pour l’intimité des patients. La finesse des lames valorise l’esthétique du bâtiment, et leur solidité répond aux contraintes climatiques de l’île (séismes, vents de 280 km/h…).

Les menuiseries en aluminium des 1 700 fenêtres posées par l’installateur Schüco ont été adaptées à toutes les exigences de maintenance du lieu et ont absorbé les imperfections de la structure béton.

Sur le plan esthétique, l’hôpital s’habille des teintes minérales de l’île avec un camaïeu d’ocre et de jaune souffre.

Nous sommes aujourd’hui dans la phase de « parfait achèvement » du CHOR, qui fonctionne depuis mars 2019 avec une offre complète de soins. Il sera inauguré en septembre, après les derniers ajustements. »                        

*Le physicien italien Giovanni Battista Venturi a identifié un phénomène de dynamique des fluides qui forme une dépression dans une zone où les particules de fluides sont accélérées

Mahfoud Bennacer, Architecte partenaire AIA life Designers, Directeur de projet

Le point de vue du fabricant-installateur

Le point de vue du fabricant-installateur

« Pour répondre aux exigences qualitatives du CHOR, Schüco a dû créer des profilés spécifiques. A partir des profilés d’aluminium fournis par la marque, nous avons fabriqué dans nos ateliers de l’Etang-Salé plus de 2 000 châssis, comprenant des jalousies vitrées pour le hall d’accueil et  les patios, des fenêtres ouvrant à la française ou fixes pour les chambres et les blocs opératoires, et des brise-soleil orientables motorisés pour l’ensemble de ces menuiseries. Lorsque les fenêtres des chambres sont ouvertes, les brise-soleil motorisés permettent la ventilation naturelle du bâtiment. Nous avons aussi fabriqué et posé des châssis coupe-feu, des châssis d’amenée d’air et de désenfumage, ainsi que des châssis fixes intérieurs. Pour mener à bien notre mission, notre entreprise a mobilisé tout un atelier, soit 8 personnes pour la fabrication des menuiseries et 10 personnes pour leur installation, ainsi que pour la pose des 4 murs rideaux reliant le bâtiment central aux ailes nord et sud du CHOR. Le résultat est à la hauteur des attentes du maître d’ouvrage : un challenge relevé pour ce chantier hors du commun ! »

Pierre Hoareau et Pascale Thors, Responsables de HP Aluminium – L'Etang Salé (974)

La réponse technique de Schüco

« Sur le plan technique, les produits Schüco intégrés dans le programme du PSO répondent à ses ambitions écologiques et économiques. La ventilation naturelle, essentielle dans une zone de forte chaleur, évite la climatisation. Nos jalousies RS60 - des ventelles en verre ou en aluminium - permettent à l’air extérieur de circuler dans les parties communes.

Nos quatre murs rideaux FW50+ de 7m de largeur sur 17m de hauteur couvrent les façades de 4 étages. Les chambres sont équipées d’occultants en aluminium pour contrôler leur ensoleillement. Nos fenêtres AWS50 adaptées au climat local (sans rupture de pont thermique) ont l’élégance fonctionnelle souhaitée par l’architecte, avec de fines masses vues : nous avons créé des profilés spécifiques pour la fixation des dormants au gros œuvre.

Sur le plan logistique, notre agence locale nous a permis d’être réactifs. Nous avons du stock sur place et nous avons fait venir des conteneurs de la métropole. Un technicien est ensuite venu sur l’île pour former notre partenaire aux méthodes de fabrication des châssis et murs rideaux Schüco

Brice Soquet, Inspecteur des ventes Aluminium Schüco