1. Automation Partner
  2. Magazine
  3. Profile Magazine
  4. KBC Datacentrum
Retour

RÉNOVATION DU CENTRE DE DONNÉES KBC À MALINES

DE L’OMBRE À LA LUMIÈRE

C’est une véritable métamorphose qu’a subi le centre de données KBC à Malines. L’ancien immeuble de 1976, qui abritait au départ le centre de données de la banque, devait partiellement être reconverti en bureaux et espaces de travail pour accueillir 250 collaborateurs. Sa vocation première avait engendré une architecture massive et fermée. Sa nouvelle affectation s’est traduite par une large ouverture des façades et par la mise en œuvre de techniques durables qui en font un bâtiment conforme aux normes NZEB (Nearly Zero Energy Building).

PROJET: RÉNOVATION DU CENTRE DE DONNÉES DE LA BANQUE KBC
LIEU: MALINES (BELGIQUE)
MAÎTRE D`OUVRAGE: BANOUE KBC
ARCHITECTS: BUREAU D`ARCHITECTS GEODEFROO+GOEDEFROO EN ASSOCIATION AVEC LE BUREAU DE CONSULTANCE ARCADIS
CONSTRUCTEUR: FRANCOVERA
SYSTÉMES SCHÜCO MUR-RIDEAU SCHÜCO FWS 50 SI AVEC FENÉTERES OUVRANTES AWS 75.SI+, FERRURES MÉCATRONIQUES TIPTRONIC, PROTECTIONS SOLARIES ALB ET PORTES ADS 75 HD.HI.

www.suhan-fotografie.com

«La société Schüco nous a efficacement secondés dans la conception et la réalisation des lamelles pare-soleil et dans tout ce qui concerne la gestion technique centralisée de ces lamelles et des fenêtres ouvrantes qui participent au principe du night cooling »

Dieter Dedeurwaerder, conseiller de projet chez Francovera

Changement d’affectation

Comment transformer un immeuble technique fermé et sécurisé en un lieu de travail ouvert et lumineux ? C’est la mission confiée par la banque KBC au bureau d’architecture goedefroo+goedefroo, associé pour ce projet au bureau de consultance Arcadis. L’immeuble de départ est un centre de données, un bâtiment qui est par définition fermé sur luimême et hautement sécurisé. En vue de la nouvelle affectation, l’immeuble a partiellement été démantelé, seuls l’ossature et les planchers en béton armé ont été conservés dans la partie réservée aux nouveaux bureaux.

Les architectes ont décidé d’ouvrir très largement les façades pour laisser pénétrer la lumière naturelle sur les plateaux ainsi libérés. La démarche la plus remarquable est certainement la « tranchée creusée » dans le cœur de l’immeuble pour créer deux nouvelles ailes espacées entre elles d’une quinzaine de mètres et reliées entre elle par un bloc de liaison ouvert sur l’ensemble des niveaux. Par cette démolition, les plateaux de bureaux sont dimensionnés de telle manière que chaque poste de travail soit situé à proximité d’une façade et donc éclairé de manière naturelle.

www.suhan-fotografie.com

Projet durable

Ce projet de rénovation fait la part belle aux principes de l’architecture bioclimatique et du développement durable, notamment pour tout ce qui concerne l’isolation et le confort d’été. « Le bâtiment devait répondre aux standards NZEB. Pour atteindre ces exigences, nous avons travaillé sur le niveau d’isolation des façades et des toitures, les protections solaires et les ouvertures de ventilation intensive automatisées, la récupération de la chaleur résiduelle en provenance du centre de données et l’éclairage LED. Complémentairement, une installation photovoltaïque de 167 kilowatts crête déployée sur la toiture de l’immeuble assure la production d’énergie renouvelable », explique Niko Raes du bureau d’études Arcadis. L’immeuble, qui affiche maintenant un coefficient K 29, ne consomme plus qu’un dixième de l’énergie qu’il consommait avant les travaux de rénovation.

Les façades vitrées de sol à plafond disposent d’un excellent coefficient d’isolation Uw 0,9W/m²K et sont protégées côtés est et ouest de la surchauffe solaire par un triple vitrage à facteur solaire 70/40, et par de grandes lames pare-soleil verticales automatisées. Ces lames courbées de 90 cm de largeur et d’une hauteur d’un, voire deux étages, ont été spécialement développées pour ce projet. Elles sont garnies de tôles d’aluminium perforées et gérées automatiquement en fonction de l’orientation de l’ensoleillement. Leur rotation à 180° est rendue possible par leur fixation sur une coursive extérieure qui les écarte des façades vitrées.

Les dalles d’étage en béton armé n’ont pas été regarnies de faux-plafonds. Leur importante masse thermique est ainsi en contact direct avec l’air ambiant et est dès lors capable d’absorber la chaleur diurne excédentaire pour la restituer la nuit, et donc de lisser les courbes de température pour optimaliser le confort intérieur.

Les fenêtres à ouverture automatisée protégées par des grilles extérieures coulissantes permettent d’appliquer le principe du « night cooling », aussi appelé ventilation intensive de nuit. En fin de journée d’été, lorsque la température extérieure devient inférieure à la température intérieure, les fenêtres s’ouvrent automatiquement sur une largeur de 60 centimètres pour laisser entrer et circuler l’air frais de l’extérieur. Un vide de 16 mètres de haut ménagé dans le bloc de liaison entre les deux ailes de bureaux, et comprenant un mur végétalisé, fait office de cheminée naturelle. Cette grande cheminée aspire l’air chaud vers le haut du bâtiment et l’extrait ensuite vers l’extérieur. Cette ventilation intensive naturelle permet de refroidir l’air ambiant et les masses de béton, et donc de les préparer à absorber à nouveau la chaleur du lendemain, diminuant de la sorte le recours à l’air conditionné.

La chaleur produite par les serveurs du centre de données est quant à elle récupérée pour chauffer les bureaux, de telle sorte qu’aucune source extérieure de chaleur ne soit encore nécessaire pour le chauffage des bureaux. Enfin, l’éclairage LED est commandé par des détecteurs de présence de manière à réduire la consommation d’électricité nécessaire à l’éclairage des bureaux à sa plus simple expression.

Mur-rideau Schüco FWS 50 SI

Le système de mur-rideau FWS 50 SI associe des profilés d’une extrême élégance à une isolation à haute isolation thermique. L’usage de triple vitrage isolant permet d’atteindre les valeurs Ucw les plus faibles, jusqu’au niveau maison passive. Les profilés porteurs en forme de I et de T confèrent à la structure portante de la façade une allure particulièrement élancée, très proche des anciennes façades en acier. Une large gamme de montants et traverses est disponible en diverses sections pour répondre aux exigences statiques les plus contraignantes.

Fenêtres Schüco AWS 75.SI+

Le système de fenêtre standard Schüco AWS 75.SI+ dispose d’une excellente isolation thermique pour une profondeur d’encastrement de 75 mm. Elle est spécialement conçue pour une réalisation économique de fenêtres avec un aspect « mur-rideau » offrant un design montants / traverses homogène. Le système dispose en outre d’une excellente étanchéité à l’air et à l’eau grâce à sa triple frappe avec joints en EPDM, et d’une valeur d’isolation Uf de 0.92 W/m²K.

Système de ferrure Schüco TipTronic

Le système Schüco TipTronic est la première génération de ferrures mécatroniques qui allie gestion de l’énergie, sécurité, domotique et design. Audelà de la commande individuelle personnalisée, cette ferrure permet également le raccordement de la fenêtre par groupe ainsi que la gestion technique centralisée (GTC) des bâtiments. La ferrure Schüco TipTronic verrouille, à la différence des fenêtres automatiques classiques, en plusieurs endroits et procure une protection anti-effraction accrue jusqu’à la classe RC 2.

Portes Schüco ADS 75 HD.HI

Le système utilisé pour les portes de cet immeuble est la gamme Schüco ADS 75 HD.HI, dans laquelle « HI » signifie High Insulation (haute isolation) et « HD » signifie Heavy Duty (usage intensif). Grâce à la conception HD, les portes peuvent être construites en grand format tout en restant insensible à l’effet bimétal qui se traduit par un cintrage des profilés sous l’action d’une différence de température conséquente entre l’extérieur et l’intérieur. Les portes Schüco ADS 75 HD.HI sont dans ce projet notamment équipées d’une barre anti-panique et d’un éclairage de sécurité.

Protection solaire Schüco lamelles ALB

Les lames pare-soleil ont été conçues et réalisées sur mesure pour ce chantier. Elles sont montées sur un axe tubulaire vertical pourvu de raidisseurs courbes sur lesquels sont fixées les tôles perforées en aluminium. Les lames pare-soleil sont motorisées et gérées automatiquement en fonction de l’orientation du soleil. Leur teinte blanche améliore encore la réflexion des rayons solaires mais aussi la pénétration de la lumière naturelle au travers des orifices en position fermée.

Confort de travail

KBC a développé ces dernières années le principe de « la nouvelle façon de travailler ». L’objectif de ce plan est d’offrir aux collaborateurs un environnement de travail aussi propice que possible au bien-être individuel et collectif, et de mettre en place des moyens de communications qui permettent l’exécution des tâches quel que soit l’endroit où l’on se trouve, au bureau ou à la maison. Le nouvel immeuble de bureaux créé par la transformation du centre de données s’inscrit tout logiquement dans cette philosophie. Les bureaux comprennent des postes de travail, des salles de réunion et des lieux de convivialité pour des rencontres plus informelles. L’ensemble de ces activités est reparti sur des plateaux très largement éclairés par les façades vitrées de sol à plafond. Outre l’éclairage naturel, ces façades offrent également une vue imprenable sur l’environnement naturel de l’immeuble. Une nature que l’on retrouve aussi à l’intérieur sous la forme d’un grand mur végétalisé situé dans le bloc de liaison et s’élevant dans un espace vide sur 16 mètres de haut. La possibilité pour les employés d’ouvrir les fenêtres à la demande et la gestion automatisée des grandes lames pare-soleil en fonction de l’ensoleillement garantit un climat intérieur sain et confortable. En position fermée, les tôles perforées des lames pare-soleil permettent tout de même à une quantité suffisante de lumière naturelle d’éclairer les bureaux. Enfin, une attention particulière a été donnée au choix des matériaux de parachèvement intérieur. Ils sont autant que possible respectueux de l’environnement et produits avec des matériaux naturels et recyclables. Ils participent de la sorte au confort général ressenti par le personnel et au caractère durable de l’immeuble.

Intervention précoce et support en chantier

Pour la conception de ce projet, le bureau d’architecture goedefroo+goedefroo s’est rapidement entouré de différents spécialistes (l’équipe de construction). C’est ainsi que les ingénieurs de Schüco se sont retrouvés autour de la table dès l’avant-projet. « En intervenant en amont, les ingénieurs de Schüco ont pu aiguiller l’architecte dans ses choix de systèmes pour façades, fenêtres, portes de sécurité et lames pare-soleil. Cette manière de travailler présente de nombreux avantages car elle évite après coup de devoir modifier le projet pour y intégrer l’une ou l’autre technique qui n’aurait pas été prévue dès le départ », explique Dieter Dedeurwaerder, conseiller de projet chez Francovera, le constructeur qui s’est vu confier la réalisation des façades. « Plus en aval, la société Schüco nous a efficacement secondés dans la conception et la réalisation des lamelles paresoleil et dans tout ce qui concerne la gestion technique centralisée de ces lamelles et des fenêtres ouvrantes qui participent au principe du night cooling. Nous n’avions pas encore d’expérience dans ce type d’automatisation, mais le chantier s’est parfaitement déroulé grâce au support de notre fournisseur-partenaire. Le résultat est très positif et satisfait toutes les parties », conclut-il.

Redactie: Eric Cloes
Fotos's: Cornelia Suhan en Schüco