Recherche
...
Magazine

Carte blanche - Matière Grise réinvente le mobilier indoor / outdoor

Matière Grise dessine et fabrique un mobilier métallique aussi à l’aise dans un mas provençal que sur la terrasse d’un café parisien. L’esprit ni « salon » ni « jardin » de ses lignes épurées bouscule les codes et gomme les usages classiques. Entretien à Lentilly, près de Lyon, avec la fondatrice de l’entreprise, Isabelle Mortreuil. 

La jeune architecture africaine invitée à Batimat par Schüco

Par souci de qualité, Schüco investit sur la formation de ses partenaires, de ses collaborateurs et de bien d’autres confrères de son secteur, via l’Academy du Perray-en-Yvelines. Via les Schüco Master Façades - en partenariat avec les écoles d’architecture de Rabat, d’Abidjan et de Tunis - Schüco partage ses compétences avec les futurs écoconcepteurs de la façade, pensée par et pour les habitants de chaque zone africaine.

« Notre usine découpe, plie, soude, assemble, traite les surfaces de nos tables, chaises, étagères et autres mange-debout. Nous éditons chaque année des nouveautés, sélectionnées parmi les propositions spontanées de nos designers ou en phase avec les remontées du terrain que nous transmettent nos commerciaux. Notre design a su séduire les professionnels du mobilier haut de gamme et depuis 5 ou 6 ans, nous sommes de plus en plus prescrits par les architectes et les décorateurs. Notre originalité les intéresse parce que notre force ne réside pas seulement dans notre offre outdoor / indoor. Ce qui est important pour eux, c’est que nous sommes capables d’adapter certains produits de nos collections - voire d’en fabriquer de nouveaux, 100% sur-mesure - pour leurs projets spécifiques. »  

Isabelle Mortreuil, diplômée de l’École Supérieure de Commerce d’Amiens - Picardie, intègre rapidement le marché de la décoration. Elle crée Matière Grise en 2004, dirige une équipe de 14 personnes puis cède la gestion de sa société à Ruben et Jonathan Jochimek en 2018 pour se consacrer uniquement au développement des produits et au suivi des collections.

DEPUIS L’ORIGINE, MATIÈRE GRISE DÉVELOPPE DES COLLECTIONS DE MOBILIER UTILISABLE AUSSI BIEN DEDANS QUE DEHORS. POURQUOI AVEZ-VOUS MISÉ SUR CE DOUBLE USAGE ?


L’une de mes premières créations était une table en aluminium, un meuble inspiré par la tendance « indus » très en vogue il y a quelques années. Je l’ai revisitée avec une sensibilité disons… plus féminine, et ce meuble a reçu un bon accueil du marché. J’ai voulu lui donner une chance supplémentaire, le faire sortir de la case outdoor déjà très investie par des géants comme Fermob. En évitant d’enfermer cette table dans un usage extérieur et dans une saisonnalité réductrice, j’ai ouvert ses perspectives d’usage et de commercialisation.

COMMENT ÊTES-VOUS SORTIE DE L’IMAGE « BRUTE » DE LA TENDANCE « INDUS » ?


Nos designers savent magnifier le métal, un matériau économique dont il est possible de libérer les lignes. Les collections Galets (signée Luc Josancy) ou Wind (signée Victoria Wilmotte) interprètent les éléments naturels, comme la rondeur des pierres ou le mouvement du vent. Les angles pliés de la série Zef de Luc Josancy évoquent l’art japonais de l’origami. Avec la palette de 40 couleurs qui type notre offre, nous effaçons l’image froide de l’aluminium. Le toucher velouté de notre peinture à base de poudre ne s’altère pas avec le temps et reste intact après les saisons passées sous la neige et la pluie. Souvent, mes clients s’étonnent en passant la main sur une pièce en aluminium : « Oh, c’est doux, c’est du métal ?! »


LE MATÉRIAU QUE VOUS UTILISEZ RÉSISTE AUX ALÉAS CLIMATIQUES, MAIS QUEL RAPPORT ENTRETIENT-IL AVEC L’AMBIANCE INTÉRIEURE D’UN BÂTIMENT ?


Nous répondons à la demande des particuliers et des professionnels qui constituent, à parts égales, notre clientèle. Les premiers choisissent notre mobilier pour l’extérieur (et le laissent souvent sur place) parce qu’il fait écho à leur décor intérieur. Leurs maisons - contemporaines ou rénovées - disposent de plus en plus souvent de larges baies vitrées en prise directe avec la terrasse. Notre esthétique sobre, très éloignée de celle des salons de jardin traditionnels, préserve la cohérence visuelle entre l’intérieur et l’extérieur.             

Nos lignes simples s’intègrent dans une grange du 19e comme dans un espace de co-working. Pour les professionnels de la restauration, nous multiplions les solutions modulables. Notre claustra Mistral, par exemple, est une version nomade du paravent qui apporte une intimité aux clients en salle ou les protège du vent et du soleil en terrasse ou au jardin. Réalisé en tôle d’aluminium gaufrée et étirée, son design joue avec l’ombre et la lumière. Il vient structurer les espaces sans occulter complètement la vue ou la circulation de l’air.

UN MOBILIER PRATIQUE, POLYVALENT, SOLIDE, PEUT-IL (AUSSI) PRÉTENDRE A L’ÉLÉGANCE ?


Oui bien sûr, tout mobilier peut être élégant et discret, joyeux, graphique, urbain, nature, même s’il tient à plat dans un carton pour l’export ! La qualité durable et le don d’ubiquité de notre mobilier valorisent sa présence, où qu’il se trouve. L’âme de Matière Grise lui est donnée par une dizaine de designers. Nous travaillons avec des signatures émergentes et avec des références, comme Luc Josancy associé avec l’agence Avant-Première, ou Constance Guisset qui a réalisé notre collection Ankara. Une ligne de tables, dont une partie a été conçue pour l’institut Français de Turquie et dont certaines pièces ont été déclinées en version outdoor. Nous avons aussi élargi la palette des matériaux et nous proposons désormais des plateaux en marbre et en chêne massif qui ont tout de suite trouvé leur public !

Carte blanche - Matière Grise réinvente le mobilier indoor / outdoor
Dashboard
webspecial.m209.close