Que cherchez-vous ?
...

Hôtel de ville actif à Francfort

Auto-approvisionnement solaire grâce à une façade innovante

Depuis juillet 2015, l’hôtel de ville actif, le plus grand et le premier immeuble à énergie positive de ce type au monde, est situé à proximité immédiate du quartier du port Ouest de Francfort. L’immeuble de huit étages non seulement héberge 74 appartements locatifs facilement accessibles, de 60 à 120 m2 avec balcons et loggias, mais il produit également chaque année plus d’électricité que ses habitants n’en ont besoin. La recette secrète de l’immeuble locatif du futur : un concept énergétique ingénieux combiné à une façade innovante.

Chiffres, données, faits

Lieu : Francfort-sur-le-Main, Allemagne

Durée de planification/construction : 2012 - 2015

Surface brute de plancher (SBP) : 11 700 m²

Systèmes Schüco : FW 50+ SI y compris solution SG

Architecte : HHS Planer + Architekten AG HEGGER-HEGGER-SCHLEIFF

Investisseur : ABG FRANKFURT HOLDING Société de construction de logements et d’investissement GmbH

Quand l’esthétique rencontre l’efficacité énergétique

Vu du ciel, l’hôtel de ville actif, avec ses 150 mètres de long et ses seulement 10 mètres de profondeur, ressemble à une planche de surf agile. Avec les 27 mètres de hauteur de son corps allongé, ses allèges gris clair de seulement 50 centimètres de haut, sa façade photovoltaïque légèrement incurvée et son toit à simple pente, le bâtiment dément le cliché de la maison à économie d’énergie et apparaît plutôt aérien et presque délicat. Outre sa qualité esthétique, l’hôtel de ville actif convainc également par son concept énergétique orienté vers l’avenir. La façade suspendue et ventilée (VHF) de Schüco, comprenant des éléments photovoltaïques, a joué un rôle clé dans ce projet. 

La façade comme capteur solaire

Les modules photovoltaïques ont été combinés avec le système de façade FW 50+ de Schüco, qui a fait ses preuves des millions de fois et qui est d’une grande qualité technique et architectonique, avec un aspect Semi-Structural-Glazing, réalisée dans une construction poteaux-traverses avec un profilé étroit de seulement 50 millimètres, afin de rendre le bâtiment aussi gracile que possible. En outre, la compatibilité des matériaux avec l’environnement a été un facteur déterminant pour le concepteur et le maître d’ouvrage dans le choix de ce type de réalisation. Le toit et la façade produisent environ 290 000 kWh d’énergie solaire par an, ce qui couvre non seulement la consommation des 74 ménages pour le chauffage, l’eau chaude, l’éclairage, les appareils ménagers, les appareils de service (par exemple, l’ascenseur) et l’e-mobilité, mais donne même un excédent d’environ 27 000 kWh par an, qui peuvent être stockés temporairement comme réserve.

Certifié DGNB : bilan climatique positif

Mais ce n’est pas tout : la chaleur pour le chauffage et l’eau chaude est produite par une pompe à chaleur qui utilise comme source de chaleur les rejets thermiques d’un canal d’eaux usées. Comme l’électricité domestique représente une part importante de la consommation totale d’énergie finale, les appartements sont équipés d’appareils électroménagers de la classe d’efficacité la plus élevée.

Ce concept énergétique d’avenir a permis à l’hôtel de ville actif d’obtenir le certificat « Klimapositiv » de la Société allemande pour la construction durable (DGNB). Cette distinction récompense les bâtiments particulièrement durables qui, grâce à un bilan annuel de CO2 négatif, apportent une contribution positive considérable à la protection du climat.

Hôtel de ville actif à Francfort
Dashboard
Fermer